Comment devenir infirmière libérale ?

Aujourd'hui, beaucoup aspirent à devenir infirmier(ère) libéral(e) en montant leur propre entreprise. Ce qui n'était pas le cas en 2016 où seulement 20% des infirmier(ère)s évoluaient dans le libéral.

Acquérir le statut de travailleur indépendant est devenu l'objectif de bon nombre de ces agents de santé qui ne demandent qu'à se libérer de toutes les règles de subordination.

Dans cet article, nous vous montrerons la procédure à suivre pour démarrer une carrière d'infirmier ou d'infirmière libéral(e) malgré les procédures corsées.

Qu'est-ce qu'une infirmière libérale?

Il est évident que votre souhait d'embrasser la carrière d'infirmière libérale vient du fait que vous ne désirez plus dépendre d'une autorité. Vous voulez exercer votre métier sans rendre compte à qui que ce soit. Premièrement, et de façon concrète, votre statut ne sera plus le même.

Le statut de l'entrepreneur individuel est le plus recherché par la plupart de ces infirmières qui recherchent leur indépendance. Toutefois, il existe beaucoup d'autres statuts juridiques pour lesquels vous pouvez opter.

Vous aurez le choix entre pratiquer votre métier dans un cabinet ou vous rendre chez vos patients pour les soigner, contrairement à vos collègues qui sont employés dans un hôpital.

L'on ne devient infirmière libérale sans avoir au préalable rempli certaines conditions. Car, il existe des lois qui régissent cette profession.

Quelles conditions pour devenir infirmière libérale?

· Détenir un diplôme français d'infirmier libéral.

· Prouver que vous avez été infirmière dans un établissement en Suisse ou n'importe quel pays de l'Union Européenne, qui respecte les lois conventionnelles, pendant au moins 3.200 heures (soit 24 mois), courant les 6 dernières années qui précèdent la date de votre demande. Au cas où vous avez été inactive pendant ces 6 dernières années, votre expérience professionnelle devra être de 36 mois.

· Se renseigner auprès de la caisse d'assurance maladie afin de savoir la zone dans laquelle vous pouvez vous installer convenablement et si, éventuellement il y a des obligations que vous devez respecter. En effet, il est important que vous sachiez que deux zones ont été délimitées à savoir : les zones sous-dotées où l'État a créé des conditions intéressantes pour toute infirmière qui souhaiterait devenir libérale avec plein d'avantages puis les zones dites surdotées où vous serez obligée d'attendre le départ d'une infirmière libérale avant de voir votre demande accepter en raison des espaces saturés.

Devenir infirmière libérale, est-ce fait pour vous?

Infirmière libérale : Une professionnelle indépendante

Il est important que vous sachiez d'abord le côté positif de ce métier.

· Premièrement, vous devenez totalement indépendante en ce qui concerne l'organisation de votre agenda de travail. C'est très important surtout si vous avez des obligations familiales.

· Deuxièmement vous avez la possibilité d'établir vos propres honoraires (ce que très peu de personnes font), quand bien même il existe des tarifs formels fixés par la Convention Nationale des Infirmiers à respecter. Ce qui fait que vous pouvez gagner plus que vos collègues salariées.

Devenir infirmière libérale : les inconvénients

Il existe aussi dans ce statut d'infirmière libérale, quelques inconvénients qu'il ne faut pas perdre de vue.

· Contrairement aux pharmaciens qui sont payés pour l'astreinte de garde, les infirmières libérales ont pour obligation de fournir un service continu (soit 365jr/an) comme le stipule le code de la santé publique, sans attendre la moindre compensation.

· Vous devez attendre 67 ans avant de partir en retraite sans pénalité de minoration.

· Vous avez environ 53 heures de travail par semaine, ce qui peut être très éprouvant.

· Des compétences spécifiques aux chefs d'entreprise qui s'imposent à vous et sans lesquelles vous ne pouvez répondre de vos obligations de gestion.

· Non seulement les occasions d'aller en vacances sont infimes, mais vous n'avez même pas droit à des congés payés ni d'arrêt maladie.

Devenir infirmière libérale : les démarches

Les conditions de base (expérience, diplômes et zone d'installation) étant déjà remplies, il ne vous reste qu'à adresser des demandes à l'endroit des différentes institutions.

· Procédez à l'enregistrement de votre diplôme d'infirmier à l'ARS (Agence Régionale de Santé) et un numéro dénommé ADELI vous sera délivré.

· Conformément aux lois datant de 2016, vous devez adhérer à l'ordre national des infirmières.

· Rendez-vous à la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie) du département d'exercice pour vous faire inscrire afin de recevoir votre carte professionnelle de santé.

· Pendant les huit jours suivant la création de votre entreprise, rendez-vous au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) sis à l'URSSAF de votre lieu d'installation, pour déclarer la date de démarrage de votre métier libéral.

· Courant le mois suivant le démarrage de vos activités, vous devez vous déclarer en vous affiliant à l'organe d'assurance vieillesse spécialisée dans les auxiliaires médicaux qu'est la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Pédicures-Podologues, Orthophonistes et des Orthoptistes (CARPIMKO).

· Contractez une assurance de responsabilité civile et professionnelle.

· Afin de ne pas être frappé d'une majoration de 25% sur votre IR, mais de plutôt profiter de plusieurs avantages surtout fiscaux, il est conseillé que vous adhériez à une Association de Gestion Agréée (AGE).

C'est après avoir respecté toute cette procédure que vous êtes légalement reconnu(e) comme infirmier(ère) libéral(e). Ensuite vous passerez au choix du statut juridique qui vous arrangerait le plus. Surtout, n'oubliez pas que c'est la manière dont vous comptez vous organiser qui importe : créer votre cabinet, travailler dans un cabinet existant ou exercer en tant que remplaçant(e).